Akatsuki Destiny

Le RPG basé sur une fanfic !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Bar [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Uchiha Eikichi
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Âge RPG : 25 ans
Village/Organisation : Déserteur de Konoha
Clan : Uchiha
Date d'inscription : 05/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Le Bar [Libre]   Lun 6 Aoû - 21:34

C’était un bar bien luxueux, entouré de petites bâtisses sous un soleil écarlate illuminant ce village qu’était Suna no Kuni.
La lueur du soleil reflétait sur ses sables brûlant.
Sous ce ciel d’un bleu magnifique, où même les nuages avaient honte de gâcher une telle beauté, un homme l’observait.
Qu’elle splendeur ? Qu’elle vie ?
Une simple source de vie aussi faible que résistante.
Une fleure de Lys qui époustoufla cet homme de cette pureté si fastidieuse, de sa couleur claire et si douce comme la rosée du matin, il la tenait entre ses mains avec une délicatesse incomparable.
Une fleure qu’il gardait prés de lui, bien que cette fleure ne poussait hélas pas dans le désert.
Tant de peine, tant de chagrin, tant de gentillesses s’envolaient dans ces pétales lorsqu’un coup de vent soudain survint et emporta avec lui cette splendide fleure dans une couche de douceur.
Une personne ayant perdu tout espoir, mais vivant non pas de son plein grés, adorait cette nature même.
Il avait vécu 25 ans, un homme encore jeune, mais dont il ne voulait plus de la vie.
Il tenait compagnie à des ninjas en tout genre de Suna, ces villageois qui buvaient allègrement dans un bar pour assouvir leur soif ou par plaisir.
Bien que le chagrin le rongeait, il passait son temps dans les jardins, les forets mais on le voyait que peu dans les lieux publics, sauf pour une bonne raison.
Dans un autre temps, il était un homme de grande force, un homme respectait et apprécier…
Mais pour certains, il n’était qu’un objet, pour d’autre une personne si facile à briser qu’on lui enleva tout ce qu’il avait.
L’amitié, la famille… L’amour…
Après être devenu quelqu’un d’important au sein du village de Konoha, celui ci vint à devenir déserteur pour un problème de double personnalité qu’il n’arrivait pas à contrôler et vécu en pleine nature, dans une foret luxuriante et monotone.
Mais depuis, cette personnalité avait disparut… depuis qu’une femme splendide, d’une beauté inoubliable, envoûtante, une femme si radieuse qu’on n’osait point poser les yeux sur une telle personne l’avait effacé, ou enfoui dans son âme.
Elle était si pure, si gentille, emplie de bonté… Mais où est-elle à présent ?
Certainement au Paradis… Entourée des siens… des Anges.
Pour lui, pour cet homme, elle était un Ange descendu du ciel pour le laver de tous ces péchés.
Bien entendu, après un mariage, il perdit cet amour et son cœur ne put le supporter.
Après moult tentatives de suicides, l’homme ne réussit point à retrouver cette âme qu’il aimait tant.
Le voilà devenu faible, un simple homme n’ayant utilisé des techniques qu’une seule fois par mois pour entretenir son bien être et son ancienne force qu’il ne retrouvera certainement plus.
Cet homme avait bien sur un nom… Celui de Uchiha Eikichi.
Laissant son esprit à l’abandon et priant chaque jour pour sa bien aimée.
On le dit devenu muet depuis cette mort, surment à cause du choque émotionnel.
La nuit, lorsqu’il arrive à fermer les yeux, on entendait certains murmures qui prononçaient un nom.
Le nom d’une femme, la douceur de son nom reflétait bien qui elle était.
Même si en elle, elle possédait une force terrifiante qu’elle emmena avec elle dans l’autre monde.
Revenons à notre cher Déserteur qui avait profité de cette nuit désastreuse pour quitter le Palais où il siégeait, ce palais si paisible et luxuriante qui fut totalement ravager par une sorte de démon.
Au gré du vent, cet homme aux cheveux long, d’une noirceur si profonde qu’on pourrait s’y perdre rêvassait tout en regardant ce ciel de son bleu si envoûtant.
Mais le voilà qu’il pénétra dans ce bar pour étancher lui aussi sa soif, ce village dans le désert était plutôt… sec.


« … »

Rien, toujours aussi silencieux, bien que muet il savait se faire comprendre.
Même si beaucoup de personnes se demandaient pourquoi il ne parlait quasiment pas et si ce n’était pas mieux de l’abréger de ses souffrances.
Pour ceux qu’ils le connaissaient, c’était un homme étrange dont le passé était bien mystérieux.
Ayant fais des recherches, les grands sages de Konoha trouvèrent la cause de sa double personnalité mais cela ne changea rien à ce qu’il était à présent.
Un ninja qui vivait une vie paisible dans un palais somptueux mais sans pouvoir en sortir… Heureusement pour lui, il retrouva enfin sa liberté… hélas…
Mais s’il le pouvait, il s’en irait retrouver sa bien aimée, là haut, où tous les malheurs sont oublier.
Assit au comptoir, il regardait en face de lui, comme hypnotisé tout en écoutant une conversation bien étrange de deux ninjas qui avaient l’air plus ou moins bien entamer… voir bourrer.
Malgré qu’il écoutait cette conversation qu’on narrera bien après, ses pensées étaient malheureusement toujours pour elle…
Une vie de martyr, une fin de bohème, une solitude si éprouvante qu’une simple compagnie aurait suffit à lui réchauffer le cœur… Du moins, de ce qu’il en restait.
Mais en ce moment, il n’avait pas spécialement d’ami… il connaissait bien un vieil homme forgeron dans un petit coin de Ame no Kuni mais il n’allait que rarement là bas.
C’était qu’une connaissance… une vielle connaissance…
C’est alors qu’il y eut un déclique, la conversation tourna vers une sorte de destruction du monde ou quelque chose du genre…


« Tu n'as pas entendu ? Le Bijuu là… je sais plus quoi, enfin le truc tout moche qui a… »

« Arrête ton char Ben hur, c’est que baliverne. Ce sont des foutaises, tous les Bijuu sont enfermés dans le corps d’une personne, je le sais. Puis qu’est ce que tu veux qu’il nous fasse ? On a bien réussi à les enfermer une fois, alors une deuxième fois ne sera pas difficile. »

« Mais… C’est loin d’être une rumeur, je peux te l’assurer. En plus il est dit que c’est lui qui a tué tous ces gens ces derniers temps… Sa te fou pas la trouille sérieux ? Moi je dis qu’on devrait se casser d’ici, même les autres villages nous aideront pas, personne ne viendra à notre secours quand il sera là. »

« S’pèce de poltron ! Arrête de raconter des conneries, tu vas faire peur à tout le monde avec cette histoire. Puis s’il existait vraiment, t’en fais pas qu’on le tuera sans problème, tu verras ! »

Eikichi poussa violemment son siège et se retourna vers ces deux hommes qui le regardaient d’un air étrange.
L’un le démasqua du regard quant à l’autre, qui fumait une cigarette, failli exploser de rire en voyant l’accoutrement de ce jeune Uchiha.
Bien qu’il ait l’air jeune pour eux se devait être un vieillard qui avait totalement oublié que ce n’était plus à la mode ce genre de vêtements.


« Qu’est ce que t’as toi ? Ecoute vieillard, faut que tu changes de fringue, c’est plus à la mode l’armure de samurai. Puis qu’est ce que tu nous veux, hein ? Vas t’acheter des fringues et casses toi ! »

« Je les trouve plutôt bien moi… Il est vrai que sa date mais n’empêche qu’ils sont plutôt confortables… De plus je n’ai que 25 ans…»

« Ferme là ! Je veux pas t’entendre, j’en ai rien à foutre que tes 25 ou 100 ans. Dégage de là, Tu sais pas qui ont est pas vrai ? Je suis Jounin de Suna alors casses toi ou tu vas morfler. »

« Votre ami n’a pas tord… Quelque chose de grave arrivera bientôt… Ici comme ailleurs… »

En se relevant brusquement, le Jounin sortit un Kunai et le pointa vers Eikichi qui semblait ne pas porter beaucoup d’importance à ses menaces ni à son arme.

« T’es bouché ou quoi ? Je t’ai dit de te taire ! »

Eikichi apparut subitement derrière le Jounin, une vitesse serte impressionnante.
D’un regard ravageur et meurtrier, de ses yeux rouges et sanglants, il fixa l’homme de dos qui fit tomber sa cigarette.


« Vous feriez mieux de ranger cette arme, vous risquez de vous blesser… Et je risque surtout de prendre ça comme une menace de votre part… Alors un conseille… déguerpissez d’ici en vitesse et ne parlez pas de ce que vous avez entendu ou je vous tuerais ! »

« Mon… monsieur… Ce n’était pas volontaire… c’était juste un malentendu… Mais vous avez raison… cette rumeur est fausse oui… On… on vous laisse tranquille, hein ? Pas vrai sempai ? »

L’homme que Eikichi fixait dans son dos se retourna et croisa le regard du jeune homme.
Celui ci ne se doutait pas qu’Eikichi en profita pour trafiquer quelque peu sa mémoire ou du moins utiliser un genjustu sur cet homme pour le déstabiliser.
Les deux ninjas ne tardèrent pas à s’en aller mais malheureusement pour Eikichi, il se fit engueuler par la serveuse pour avoir presque provoquer une bagarre
Avec de la chance il ne fut pas chasser mais il sentait tout de même qu’il ne fallait pas trop rester ici…
Il ne voulait pas attirer les ennuis au contraire… personne n’avait vu son bandeau de toute façon, il ne le mettait plus, ce qui permettait de ne pas attirer des problèmes à son ancien village.
Il buvait sa boisson paisiblement en cherchant la moindre bonne compagnie, ce qui était rare, surtout de s’asseoir au coter d’un homme vêtu comme dans l’ancien temps.
Sa malchance ne faisait vraiment qu’empirer, néanmoins il saisissait sa chance de se désaltérer.


(toutes personnes est la bienvenue dans ce Bar ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préséa
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 25
Âge RPG : 14 ans
Village/Organisation : déserteur solitaire
Clan : //
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Mer 8 Aoû - 11:36

Préséa rodait dans le pays du sable depuis maintenant des années se faisant très discrète et tuant au hasard le premier ninja qui lui parlait. Après la suite de son multi meurtre, Préséa avait d’elle-même quittait son ancienne vie ne laissant comme seul message à Suna, un gamin qu’elle avait épargné. Elle c’était volontairement laissait toucher pour lui assurer un avenir meilleur. Cet enfant aller surement être respecter parce qu’il était le seul à avoir touché Préséa cette nuit là. Mais pour elle qui était un véritable génie, elle avait du abandonner tout ces rêves à la suite d’un complot raté de sa famille. Depuis elle marche fièrement sous le soleil de plomb du désert, une longue cape noir enroulé autour d’elle, son visage à découvert où on y voyait bien sa cicatrice au bord de l’œil.
Arriver devant les porte d'un village qu'elle reconnaisait au premier coup d'oeil, elle y était venut des nombre de fois incalculable. Elle était à Suna no kuni. Elle se dirigea vers la taverne et y prit ces aise, elle s’assit à une table et se mis un capuchon sur la tête pour pouvoir boire tranquille. Préséa surpris la conversation de Shinobi parlant des différent Bijuu vivant et sans hôte qui se déplacerait dans Suna, c’était surement vrai….Un homme inconnu qui ne devait surement pas venir de Suna les interrompu d’une manière plutôt brusque. Il avait vraiment un chakra immense et comme seul réponse, il n’eut que des rires et des blagues sur ces vêtements. Préséa avait envie de leur trancher la tête mais elle ce retint. Après leur discutions tendu, les deux ninjas partirent sans même déclenchait une bagarre. Maintenant, Préséa en était sur, cet homme était vraiment très fort. Il était jeune mais bien plus vieux que Préséa, il avait de vieux vêtement de samouraï qui faisait tout son style. Quand il se rassit à sa place, Préséa et leva et se rassit à coté de lui toujours le visage cachait.


-Qui est tu ?

Le fait que Préséa tutoyait l'inconnu rajouter encore un détail qui faisait qu'on la reconnaisait très vite. Mais c'était voulut de sa part, elle voulait se faire connaitre et devenir quelqu'un de craint et respecté dans tout le pays du sable. Mais ce n'était pas pour pouvoir frimer en ce baladans dans la rue, elle faisait ça pour des raisons qu'elle gardait secrete, enfouie au fond de son coeur. Car oui, il lui en restait un bien qu'il ne controler plus aucun de ces actes. En faite, plus rien ne controler Préséa, son cerveau ne réfléchissait plus à tuer ou ne pas tuer, il agissait en silence. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiha Eikichi
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Âge RPG : 25 ans
Village/Organisation : Déserteur de Konoha
Clan : Uchiha
Date d'inscription : 05/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Mer 8 Aoû - 13:53

Bien que ce bar soit connu pour être silencieux, le soir les bagarres ornaient toute la nuit.
Ce n’était serte que le jour mais quelques petits imprévus de passage aurait bien put en déclencher là aussi.
Seul devant son comptoir, buvant dans une petite coupelle du sake, surment pour oublier quelque chose ou pour passer le temps, qui sait ?
Mais une douce voix bien jeune à vrai dire vint teinter à ses oreilles.
Quelqu’un lui adressait la parole et ce n’était pas pour chercher les ennuis… du moins il n’espérait pas.
Tout en reposant délicatement sa coupelle sur le comptoir, il tourna son regard à cette personne qui était assise à coter de lui.
Une personne qui cachait sa propre identité… Un Anbu ? Une ancienne connaissance ? Ou pire, un Oi-nin ?
Ces chasseurs de déserteurs prés à tout pour avoir une petite prime… Non, ce ne devait pas être cela.
Cette voix semblait bien douce et mélancolique mais n’avait point l’apparence d’un Oi-nin.
Si c’était le cas, cette personne n’aurait pas demandé qui il était.
Néanmoins, il fallait rester prudent et ne pas relâcher son attention.
Une personne bien encapuchonner… Mais qui était donc cette personne ?
Notre jeune Uchiha reprit sa coupelle et fit comme si de rien n’était pendant quelques secondes.
Au bout de sa deuxième gorger, il fixa calmement les alentours et vit sur le vêtement d’un serveur à l’autre bout du bar une étiquette portant le nom de Asuke Higuri.
Cela lui donna une petite idée, mieux valait rester prudent et donner une fausse identité au cas où tout tourne mal.


« Mon nom n’a pas vraiment d’importance… Mais restons polies et courtois… Je m’appelle Asuke Higuri… Et vous êtes ? »

Il ressemblait bien à une personne normal, peut être un peu trop et c’est ce qui attirait sans doute les soupçons mais qu’importe.
Il ne tarderait pas à voir le visage qui se cache derrière cet accoutrement lugubre.
Mais ce qui le turlupinait c’était bien cette voix qui lui semblait bien trop douce …
La taille de la personne aussi d’ailleurs, ce n’était surment pas un adulte… pas encore du moins.
Une fillette ? Un enfant qui cherche à s’amuser ou quelqu’un de plus étrange encore ?
Eikichi se posa des tas de questions sans trouver de solutions mais il ne tarderait pas à les trouver.
Ce n’était qu’une question de temps…
Il redemanda une bouteille de sake à la serveuse et un verre en plus.
Voulait-il en donner à cette jeune personne qui lui était encore inconnu, aussi bien physiquement que mentalement ?
La coupelle fut servit et Eikichi la laissa glisser juste devant le nez de la personne capuchonnée.
Il l’incitait surment à boire… Mais pour qu’elle raison ?
Il préparait sans doute quelque chose au cas où il devrait se confronter au pire des cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préséa
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 25
Âge RPG : 14 ans
Village/Organisation : déserteur solitaire
Clan : //
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Mer 8 Aoû - 20:18

Préséa tourna la tête de droite à gauche, ce prénom qu'il c'était donné paraissait louche, elle l'avait déjà entendu quelque par mais pas de la bouche de cette personne. Préséa regarda la serveuse puis vis un serveur à la musculature imprésionnante passé, bien sur, son regard resta figeait dessus. En le dévisageant de la tête au pieds, elle remarqua son nom. C'était exactement le même que l'inconnu et elle compris ce qui la tourmenté. Elle avait déjà entendu ce nom de la bouche du serveur.
Préséa vit l'inconnu lui proposer un verre de sake qu'elle prit avec hésitation. Bien qu'elle était encore mineur, un peu de sake ne faisait de mal à personne.


-Je m'apelle Préséa....Fujibayashi.

Préséa enleva son capuchon l'aussant parraitre son teint pâle et ces cheveux rose, sa cicatrice était du coté de l'inconnu qui la reconnaitrait surement. En tout cas, la plupart des buveur du bar était térorisé rien que d'entendre son nom.
Maintenant qu'elle avait été franche, il allait surement l'être aussi. Du moin elle l'espèrait....


-Que fait vous à Suna no kuni alors que vous êtes déserteur de konoha....? Qui êtres vous réélement ?

Préséa avait bien sur vu le bandeau de konoha aant qu'il le range mais comme elle même avait un bandeau de Suna baré sur le front, c'était une preuve qu'elle ne lui voulait aucun mal. Mais préséa ne put s'empecher d'avoir des sueurs froide rien que de l'imaginer la croire son énnemie. Préséa ne voulait surtout pas d'un énnemi aussi fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabaku no Temari
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 26
Âge RPG : 16 ans
Village/Organisation : Suna no Satô
Clan : aucun
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Mer 8 Aoû - 23:36

Le pays du vent, l’un des pays qui comportent l’un des plus grands villages cachés les plus puissants qu’il y ait sur le territoire : Suna no Satô. Mais de plus d’être l’un des plus puissants, il était l’un des plus magnifiques ( niveau paysage. Même si ce village était entourer que de sable et de dune, qui c’était former avec le vent et le sable, cela lui donnait un charme que même le village de la feuille ne pouvait rivaliser. Le vent caressait délicatement le sable comme un doigt d’un homme pouvait effleurer avec délicatesse le bas du ventre d’une femme. Même en marchant dans le désert, presque mort, on pouvait ressentir cette délicatesse, qui caressait le visage de la personne dans cette situation. Le désert était souvent associer de mort, il était même considérer comme du « paysage de la mort » mais seul qui n’y habitait pas le considérer comme cela. Leurs peaux et leurs sens n’étaient pas assez développer pour ressentir cette magnifique caresse que leur donnait le vent même si elle était microscopique certe. Donc, on pouvait en conclure que le désert est à la fois sans pitié mais aussi très délicate, forte mais faible, horrible mais magnifique… Autant de contradiction qui lui donnait son charme. Mais pour lui donner encore plus de beauté, il lui fallait un dirigeant comme lui… Une beauté fatale.

C’était la première fois que la KazeKage avait passé toute la nuit à remplir des papiers pour les différentes missions qu’il fallait faire faire à ces shinobis sur excité ! D’ailleurs, ce fut grâce à cette longue nuit que la jeune femme pouvait aller se promener tranquillement dans son village. Elle n’y était pas sortit depuis des années… Depuis qu’elle était nommée KazeKage. Marchant dans Suna, elle repéra de loin où était le bar le plus peuplé de celui-ci. Par curiosité, elle allait boire un verre ici mais c’est en entrant dans ce bar que les ennuies de la journée allée commencer. Dès qu’elle y posa un pied, elle vit que tout le monde fessait une drôle de tête… Comme s’il avait vu un fantôme. Est-ce que c’était elle qui fessait cet effet ? Regardant tout le monde avec un drôle d’air, elle s’approcha du bar où était le patron de l’établissement. Alors qu’elle portait toujours son énorme éventail sur le dos, elle lui commanda une boisson qui ressemblait à un diabolo grenadine. Dès qu’elle but une gorgée, elle s’approcha d’un homme qui était encore conscient pour savoir quel était le problème.


Pourquoi tout le monde fait cette tête ? Ils ont vu un fantôme ou quoi ?

Elle avait parler d’un ton si froid qu’on pouvait bien reconnaître que c’était bien elle… La seule et l’unique Sabaku no Temari. Le bar était si silencieux que ceux qui osaient parler, bah ils discutaient très doucement. Si silencieux que tous le monde avait du entendre ce qu’elle disait. Cela était assez étrange mais après quelques secondes, on pouvait entendre plus de bruit. Mais bon, elle se demandait quand même ce qui pouvait bien leur avoir couper l’envie de parler et de ce bagarrer. Et oui, même si elle était maintenant Kage, elle se souvenait toujours de l’ambiance qu’il y avait lorsqu’elle entrait dans les bars : Engueulade, bagarre, table renversée… Un vrai bar de mec quoi !
Maintenant qu’elle avait finit son verre, elle allait repartir lorsqu’elle remarqua qu’il y avait une drôle de personne. Enfin c’était pas la personne elle-même qui était bizarre mais plutôt ses habits : Il était habillé en samouraï. Vu comment était la mentalité des shinobi de Suna, il avait du être abordé et insulté… Quelle honte pour son village. Mais comme cela fessait pas beaucoup de temps qu’elle était Kage et qu’il ne devait pas être du village, il devait ne pas la connaître donc elle alla le voir pour le saluer.
Plus elle s’avançait de lui, plus elle sentait un puissant chakra… Est-ce que c’était celui de l’inconnu ? Sûrement qu’oui mais bon, s’il avait un chakra aussi fort, il devait être très puissant et aussi très dangereux. Actuellement près de la personne, elle s’aperçut qu’ils étaient deux. La première était la personne avec l’habit de samouraï et la seconde, était une jeune fille, qui ne devait pas être plus vieille qu’elle, et qui avait des couettes et des cheveux roses. Quand elle vit son visage, elle se demanda si elle l’avait déjà vu… Rien que de voir son visage, cela lui rappelait des souvenirs sombres. M’enfin bref, elle les regarda tous les deux.


Excusez moi, est ce que je peux m’asseoir avec vous ? Vous semblez pas être d’ici, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-rendan.forumsactifs.com/index.htm
Uchiha Eikichi
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Âge RPG : 25 ans
Village/Organisation : Déserteur de Konoha
Clan : Uchiha
Date d'inscription : 05/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Jeu 9 Aoû - 0:28

Préséa Fujibayashi ? Ce nom ne lui était pas inconnu.
Il devait surment être le seul du bar à ne pas changer d’air en apprenant le nom de la jeune fille.
Sans doute parce qu’il ne se rappelait pas où il l’avait entendu.
Ce n’était pas sans poser problème du moins pour Eikichi, ce n’était pas un gros problème mais elle semblait être honnête avec lui, alors pourquoi ne pas l’être aussi ?
Cependant, cette jeune fille était observatrice.
Elle avait bel et bien remarquée qu’il venait de Konoha… de plus déserteur.
Du moins… il en faisait parti, il y a de ça quelques années.
Maintenant il n’était plus rien, plus qu’un déchet, un déserteur, un visage qui ferait mieux de ne pas traîner prés de son village natal.
Néanmoins cette jeune fille ne devait pas être n’importe qui pour causer une telle frayeur à toutes ces personnes réunit dans ce bar.
Qui était-elle réellement ? Qu’avait-elle fait ou dit pour que ces personnes soit si terrorisé ?
Eikichi finit alors sa coupelle de sake et tourna son visage de façon à ce que Préséa ne le voie pas.
Pourquoi ? Qu’avait-il à cacher ?
De plus, il n’avait pas non plus vu le visage de la jeune fille quand celle ci avait enlevée ce qui lui servait de capuchon.
Pour lui, elle était encore une inconnue dont il ne connaissait que le nom qui semblait lui dire quelque chose mais il avait beau retourner sa mémoire, il ne s’en souvenait plus.
C’était un peu normal, passé des années dans un palais surveillé sans avoir la possibilité de sortir ni de connaître la vie extérieure.
C’était serte un moment difficile pour notre jeune Uchiha, un moment de sa vie où il fallait qu’il fasse pénitence.
C’est alors que d’un mouvement lent, les yeux fermés, il tourna son visage en direction de la jeune demoiselle.


« Tu as donc vue mon bandeau… Je vais être honnête avec toi… Je suis un déserteur de Konoha … Connu sous le nom de… Uchiha Eikichi ! »



A ce moment là, des qu’il prononça son nom, il ouvrit les yeux laissant apercevoir ce regard perçant, effrayant pour certain, magique et envoûtant.
Ces yeux rendaient l’atmosphère plus lourde, moins respirable, donnant des sueurs froides aux personnes ayant malencontreusement croiser le regard d’Eikichi qui fixait la jeune Kunoichi.
Un Uchiha… Ces yeux ne pouvaient êtres que le Sharingan !
Bien qu’il ne les utilisait plus depuis longtemps, il savait toujours s’en servir et cela restait un de ses atouts.
C’était une arme puissante si on peut appeler cela une arme.
De son regard, il fixait le visage de la jeune fille, sa cicatrice au coin de l’œil provenait sans doute d’une lame aiguiser, un Kunai voir un Shuriken et pourquoi pas une arme tranchante tout à fait banal.
Peut importe, son regard semblait sans trop d’émotion, elle n’avait pas l’air d’une jeune fille normal comme on trouve habituellement de partout.
Elle avait fait quelque chose de plus traumatisant, de plus sanglant… Elle avait du déjà tuer des personnes et pas qu’un peu.
Non ! Elle était bien étrange comme jeune fille, quel age avait-elle ?
Elle était déjà déserteur à son âge ? Eikichi remarqua le bandeau de Suna barré que possédait la jeune fille.
Voilà donc pourquoi toutes les personnes ici présentes semblaient la craindre.
Préséa… Elle avait serte un visage angélique, une vraie poupée, mais ses yeux étaient bien plus effrayant empli de haine, de douleur et de meurtre…
Eikichi avait quasiment les même yeux sauf que pour lui c’était empli de chagrin, de haine, de souffrance… Ces yeux devenait vide des qu’il n’avait plus le Sharingan, comme s’il n’attendait plus rien de la vie.
Cependant il regarda la jeune fille avec ces yeux rougeâtres, elle ne semblait pas lui faire autant d’effet que les autres.
Pour Eikichi, c’était qu’une simple fille qui avait connu certains malheurs et qui avait fait ce que tous ninjas se doit de faire dans sa vie… tuer !
Sauf que Préséa n’avait pas tuée comme touts ninjas normaux, elle en avait tuée par vengeance ou par plaisir.
Eikichi ne le savait surment pas encore où ne s’en souvenait plus.
Mais cette entrevue fut alors quelque peut secouer par une personne anonyme.
Pas si anonyme que sa puisque Eikichi avait déjà vu ce visage quelque par… Ce dédain, cette allure, cette façon de parler…
Ce devait être la nouvelle Kazekage… Sabaku no Temari.
Que faisait-elle dans un bar ? Du moins ici, avec eux.
Les deux ninjas qu’Eikichi avait fait fuir avaient-ils donnés l’alerte ?
Non… il y aurait plus d’hommes que sa si c’était le cas.
Ses yeux redevinrent soudainement normal, surment pour ne pas trop attirer l’attention du Kazekage.


« Vous avez vu juste… Je ne suis pas du tout d’ici… Mais asseyez-vous, je vous en pris. »

Il regarda Préséa du coin de l’œil en se disant que si elle laissait son bandeau visible cela lui attirerait surment des ennuis.
Eikichi n’avait rien à craindre, du moins pas spécialement puisqu’il n’avait pas provoqué trop de désastre à Suna… Voir jamais.
Il n’était surment pas aussi connu que cette Préséa.
Il commanda alors un troisième verre pour la Kazekage qui semblait avoir à peu prés le même âge que la jeune fille avec qui il discutait précédemment.
Il sentait néanmoins qu’il ne finirait pas sa bouteille de sake assez tôt…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préséa
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 25
Âge RPG : 14 ans
Village/Organisation : déserteur solitaire
Clan : //
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Jeu 9 Aoû - 11:36

Préséa sourit, ainsi son interlocuteur avait choisit d'être franc, c'était une bonne chose tout en étant une mauvaise. Préséa s'avait maintenant poruquoi le regarder lui faisait froid dans le dos, il était bien plus puissant qu'elle. Préséa ne connaisait pas trop le pouvoir du sharingan, c'était une des particularité de Konoha. En faite, elle n'ent avait rencontré qu'un seul en mission, ce jour là, elle a vu ces technique retourner contre elle mais face au tayjustu. Préséa le tua sans trop de difficulté.
Préséa regarda ces yeux qui était devenu rouge, il avait montré son sharingan. Préséa le trouva envoutant tout en étant effrayant. Le sharingan rapellait à Préséa les horreur qu'elle avait commise dans son passé. Les centaines de morts, certain n'était même pas capable de ce défendre mais ce qui l'avait le plus parqué c'était son propre sang. Elle aurait put tuer cet enfant mais elle l'avait epargner, elle l'avait laisser la toucher risquant de perdre un oeil.
Préséa sentit un chakra puissant, un chakra qu'elle avait déjà vu. Quand elle vit Sabaku no Temari entrait dans le bar, elle fut prise de sueur froide mais fit comme si de rien était espérant qu'elle partirait vite. Peut être qu'elle avait entendu des rumeurs disant que Préséa était ici ? Non, sinon elle l'aurait déjà attaqué et elle serais venu avec plus de ninja.
Préséa avait été très proche de l'ancien kazekage qui était le père de Temari. Il lui confier des mission d'assasinat et Préséa était sur d'avoir déjà croisé Temari dans un des couloirs de la tour. Bien sur, ça remonter à des années, les chances que Temari la reconnaisse était presque impossible.
Quand Temari s'approcha d'eux, Préséa se tourna vers Eikichi et enleva son bandeau qu'elle rangea dans une poche de sa cape.


-euh....Moi je....euh....

Préséa ne savait pas si elle devait mentir ou dire la vérité en cachant le plus important. Si elle faisait croire qu'elle n'était pas d'ici, les gens risquez de la prendre pour un lâche et Préséa ne voulait pas que ça arrive mais en disant qu'elle était de Suna. Ca engendrerai de sale question de la part du kage.

-Je suis de Suna.... Ca fait combien de temps que vous ête kazekage ?

Préséa adopta la technique du changement de sujet. Elle espérait que Temari se lance dans un long discour bien ennuyeux et qu'elle en oublie que Préséa avait un prime sur sa tête.

[temari poste]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabaku no Temari
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 26
Âge RPG : 16 ans
Village/Organisation : Suna no Satô
Clan : aucun
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Jeu 9 Aoû - 13:57

Le bar était l’un des plus connu de Suna no Satô. N’importe quelle personne, qui habitait ou qui avait été à Suna, était obligatoirement passé ici. C’était pour sa, qu’elle y mettait souvent quelques-uns de ces jounins dans ce lieu pour surveiller les nouvelles têtes et s’il était vraiment dangereux ou très puissant, ils devaient faire un rapport immédiat à la jeune KazeKage mais ce coup-ci… Elle était peut-être partit de son bureau un peu trop tôt mais bon, elle y laissait toujours un clone pour les urgences de dernière minute. Mais bon, elle avait quand même bien fait de venir se reposer ici.
Alors qu’elle était toujours entrain de les regarder tous les deux, elle remarqua tous de suite que la jeune fille cacha un objet des yeux de la kunoichi… Est ce que c’était une arme ? Peu importe ! Elle le saurait à un moment ou un autre. Après d’avoir vu ce détail, elle passa directement à l’homme qui venait, à peine quelques secondes avant, de lui répondre. Pour une personne ne venant pas de Suna, il était bien agréable à écouter, pas comme ces égocentriques de shinobi qui se croyaient invincible parce qu’ils vivaient à Suna No Satô. Bref, alors qu’elle posa son regard sur lui, elle assit directement près de L’Uchiwa.


Merci, j’espère que vous vous ne vous êtes pas insulté à cause de votre tunique de Samouraï… Si c’était le cas, je tiens à m’excuser à leur place…

Avant même qu’elle ait eu finit sa phrase, elle fut interrompue par un serveur qui tremblant à moitié, rien quand servant à cette table. Mais qu’est ce qui pouvait bien leur faire peur à ce point ? Au début, elle pensait à l’homme où elle venait à peine de s’asseoir à coté. Son aura était sans doute très puissante mais bon, elle avait une bonne impression de lui. Malheureusement pour la personne qui était en face d’elle, elle fut directement remarquer dès qu’elle avait dit :
« Je suis de Suna.... Ca fait combien de temps que vous êtes KazeKage ? »
Maintenant qu’elle c’était incruster à leur table, elle comptait bien questionner la jeune demoiselle. En espérant bien savoir ce qui se passait dans ce bar.


Alors comme sa, vous êtes de Suna ? Mais… Où est-votre bandeau ? Je n’en vois aucun, à moins que je vois mal…



Elle regarda la jeune fille avec un regard perçant, comme si elle voulait lui dire qu’elle avait comprit son petit manège de « changeons de sujet vite avant qu’elle pose trop de question », malheureusement pour elle, ou pour eux, elle n’était pas aussi idiote qu’elle en avait l’air. Mais bon, après, elle répondit à la question de la demoiselle. Même si elle lui cachait quelques choses, elle devait quand même rester polie et la jeune kunoichi avait le droit d’avoir une réponse.

Je suis KazeKage depuis peu de temps… Je dirais trois ou quatre mois. Les jours se ressemblent tellement que je n’ai plus la notion du temps, ni des jours d’ailleurs. Mais bon…

Quand elle disait cela, elle regarda de nouveau le jeune homme. Maintenant qu’elle savait que l’autre venait de Suna, si elle disait la vérité, elle voulait bien savoir d’où venait l’autre personne : Par simple curiosité. Elle aimait bien connaître un maximum de chose sur les personnes qu’elle venait à peine de rencontrer.

Et vous ? Vous venez d’où ? Vous ne possédez pas non plus de bandeau… A moins que vous soyez ensemble ?

Sur le visage de la jeune fille, on pouvait voir qu’il y avait un petit sourire qui c’était brodé sur ses lèvres. Même si ce n’était pas un sourire de plaisir, c’était surtout un sourire pour essayer de détendre la jeune demoiselle qui semblait crispé depuis que Temari venait de s’asseoir avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-rendan.forumsactifs.com/index.htm
Uchiha Eikichi
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Âge RPG : 25 ans
Village/Organisation : Déserteur de Konoha
Clan : Uchiha
Date d'inscription : 05/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Ven 17 Aoû - 2:30

Son allure n’était que pour tromper l’œil.
Bien qu’il n’soit pas coutume de voir beaucoup de personnes portant ce genre de vêtement, Eikichi le portait avec élégance et légèreté…
Enfin… son accoutrement n’était pas vraiment léger au contraire.
Mais c’était aussi bien une bonne protection qu’un instrument d’entraînement.
A par son accoutrement de "samurai", comme le sous-entendait le Kazekage qui avait prit la peine de s’excuser pour le malentendu de certaines personnes, Eikichi était un homme décent et honnête mais très méfiant.
Honnête ? Il n’a pas mentit une deuxième fois à cette Préséa pour cette juste cause, non pas parce qu’il avait confiance en elle puisque pour lui c’était encore qu’une inconnue mais seulement parce que dans le Bingo Book comme partout ailleurs, il est considéré… Comme mort.
Alors il valait mieux ne pas révéler sa vraie identité mais son honnêteté lui avait déjà joué des tours…
C’est alors que seul Préséa et un vieil homme vivant dans une lointaine contré connaissait encore l’existence d’un Uchiha.
Cette famille qui aurait dû être décimer… Eikichi était censé être mort d’un suicide lors de l’explosion et la destruction du Palais.
Tous pensaient que c’était Eikichi qui avait décidé de ce rebeller et avait réussi enfin à en finir avec la vie.
Le corps ne fut jamais retrouver et sa mort resta toujours un doute dans le village de Konoha no Kuni, cependant, certains comme Orochimaru ou Itachi Uchiha devait sans doute avoir des soupçons sur cette mystérieuse mort.
Mais pendant des années aucune apparition de ce jeune Uchiha fut déclaré… Comme s’il avait réellement disparut.
C’est à partir de cela qu’on en conclu qu’Uchiha Eikichi était décédé d’un suicide dont le corps était dans les décombres, les sous-sols, les catacombes du palais du Ryuukuu.
Qui aurait soupçonné que cet homme était bel et bien vivant ?
Serte il avait changé depuis le temps et n’était plus le jeune homme qu’il était avant, c’était devenu un homme, grand, robuste et fort.
Les combats sérieux dataient depuis la dernière fois où il avait tué des ninjas venus l’empêcher d’en finir avec sa vie.
Il se disait sans cesse que vivre c’était aimer, aimer c’était souffrir, souffrir c’était mourir…
Mais il comprit que la vie était tout autre chose, qu’il fallait essayer d’oublier les mauvais souvenirs et de garder les meilleurs.
C’est pour sa qu’il vit encore à ce jour… Ah ? Mais revenons à ce mystère qu’était arriver au Palais.
Eikichi avait bel et bien mourut pendant la destruction du Palais ou en partie.
Il était en piteux état, ce maudit serpent l’avait aussi bien aider à vivre qu’à le tuer en partie.
Il est vrai que c’est très difficile à comprendre pour certains, mais la conclusion resta qu’il était mort.
Alors qu’il vivait encore… Et le voici encore de nos jours sous cet aspect d’homme en armure.


« Ne vous en faites pas pour sa Kazekage-sama… Je comprends bien que mon accoutrement à put troubler, quel que soit ce peut, nos chers villageois de Suna… Ne vous excusez pas à leur place… Je n’irais pas jusqu’à porter à tord à votre cher village, n’ayez crainte… Héhéhé »

Eikichi dit alors ces quelques mots avec un petit sourire tout en approchant sa coupelle de sake de ses lèvres.
Ce n’était ni un sourire faux ni un sourire mesquin ou malin mais un sourire des plus raisonnable et sympathique.
Il n’avait sincèrement pas l’intention de causer du tord à ce village tout à fait pittoresque.
C’est alors que Préséa lui parla à son tour et une petite conversation s’en suivi.
Le jeune homme continuait dans sa lancer à boire mais ce qui était assez bien c’est qu’il tenait bien l’alcool… Mais à ne pas en abuser.
C’est pourquoi il ne toucha plus la bouteille après avoir rempli sa coupelle, c’était sans doute son dernier verre pour la journée.


Et vous ? Vous venez d’où ? Vous ne possédez pas non plus de bandeau… A moins que vous soyez ensemble ?

Voilà une question bien pertinente que posa cette jeune Kazekage que voici.
Préséa ne semblait pas savoir bien se débrouiller face à un Kazekage très habile et observateur.
Quant à Eikichi, il n’avait pas spécialement de bandeau à par celui qu’il gardait précieusement sans marques, avec quelques rayures et saletés quelconques.
Il ne le montrait jamais car sa ne lui était d’aucune utilité mais sa reste un souvenir radieux…
Tout comme le village de Konoha sous les fleures de cerisiers et cette splendide clarté qu’on pouvait apercevoir de la plus haute tour du village.
Mais là n’était pas le problème, Eikichi devait bien réfléchir à ce qu’il allait dire.
S’il disait qu’il ne connaissait pas Préséa et qu’il était un simple voyageur jamais le Kazekage ne le croira et Préséa aurait plus d’ennuis qu’autres choses.
Mais s’il dit qu’ils sont ensemble, sa lui attirera peut être des ennuis mais c’était néanmoins la meilleure solution pour tous les deux car le chakra qu’Eikichi possédait n’était pas commun à un quelconque voyageur.


« Oui nous sommes bel et bien ensemble en effet… Je suis l’Oncle de cette jeune fille que voici qui serte ne me ressemble pas mais qui est le portrait cracher de sa mère… Par contre j’ai été un ancien ninja mais je n’ai jamais était à Suna… J’ai arrêté de l’être pour cause d’une blessure grave qui m’empêche tout combat sous peine d’y laisser la vie… C’est pourquoi ma nièce ma accompagnée dans son village saint et sauf mais a malheureusement perdu son bandeau en route… Vous m’en voyez navré, si possible j’aimerais réparer cette erreur car elle ne l’aurait jamais perdu si je ne lui avais pas demandé de m’accompagner dans ce si beau village qu’est Suna no Kuni… »

C’était très habile et très tactique de sa part.
Sa nièce ? Il avait trouvé une excellente idée, tout pouvait porter confusion, tout semblait si normal sans le moindre faux pas.
Tout restait à espérer que le Kazekage n’allait pas trop insister sur ce point.
Eikichi se tourna vers Préséa en lui lança un regard amical et plein de confiance en se demandant si sa suffira pour ne pas la stresser d’avantage.
Puis il se retourna et regarda le Kazekage avec un sourire joyeux et mélancolique tout en proposant gentiment à cette jeune femme encore un peu de sake si le cœur lui en dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préséa
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 25
Âge RPG : 14 ans
Village/Organisation : déserteur solitaire
Clan : //
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Ven 17 Aoû - 20:20

Préséa ne répondit rien à la Kazekage. Le moindre mot de travers pouvait offrir à Temari une illumonation qui lui indiquerais son identité.
Quand elle reporta son attention sur Eikichi, Préséa fit comme si la question ne lui avait jamais été posé. Jusqu'a ce que le jeune Uchiha leur donne un liens de parenté qui leurs offrait une très bonne couverture.


-Oui....Je ne voulais pas que mon oncle se retrouve seul pendant son voyage alors je l'ai accompagné...

Préséa détester mentir et ceux depuis toujours mais pour sauvé sa vie il falait souvent changé ces règles.
Les pires craintes de Préséa arrivèrent quelques segonde après, la ceinture en cuir qui faisait le tour de sa taille et qui soutenait sa hache, acroché dans son dos céda soudainement laissant tombé les 200 kilos de métal par terre dans un immense fracas. Préséa savait que si Temari ne remarquer rien elle était ingnorante mais que si elle comprenait. Eikichi serais mélé à ces problème et Préséa ne le suporté pas.

Préséa ramassa vite la hache et referma isolidement la cengle de sa ceinture.
Cette hache était l'arme favorite de Préséa depuis qu'elle était chuunin. C'était avec cette même arme que préséa avait tué les centaines de personnes qui habitait son village de sang foid. Même les gens en dehors de Suna connaissait cet hache que, jusqu'a maintenant elle avait caché sous sa cape.


-Désolé, j'ai trouvé cet hache dans le désert alors je l'ai prit avec moi...

Comme si ce trésor avait put être abandonné sur le bord d'un sentier ou balancer à la poubelle...
Préséa se tourna vers Eikichi et sourit pour paraître naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabaku no Temari
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 26
Âge RPG : 16 ans
Village/Organisation : Suna no Satô
Clan : aucun
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Mar 21 Aoû - 1:06

Fixant toujours la demoiselle, elle se demandait pourquoi le visage de celle-ci lui rappelait souvenirs… De lointains souvenirs. Elle s’en souvenue comme si cela c’était passé il y avait à peine quelques minutes, elle se souvenait encore de l’odeur du sang qu’elle sentait lorsqu’elle voyait cette fille. Une jeune fille plus jeune qu’elle mais qui était tellement plus puissante quelle à l’époque où elle n’avait pas encore dépasser ses douze ans mais c’était aussi dans l’époque la plus glorieuse de son père.
Alors qu’elle se perdait dans ses souvenirs au contact des yeux de la demoiselle, elle fut ramener sur terre grâce aux paroles de jeune homme. Cet homme disait qu’il n’y avait pas de quoi s’excuser et qu’il comprenait parfaitement que les gardes l’avaient insultés comme cela.
Alors qu’elle l’écoutait, elle regardait toujours Préséa mais dès qu’il y eut finit, elle détourna son regard vers le jeune homme.


Même si vous n’alliez rien faire à mon village, je tiens quand même à m’excuser… C’est avec ce genre de personne que la réputation d’un village peut virer au rouge. Et pis, ce n’est pas l’accueil que deviez avoir normalement, en t’en que visiteur.

Alors qu’elle venait de demander d’où venait le jeune homme, elle venait de boire deux verres de saké. Mais elle faillit cracher lorsqu’elle entendit la réponse du garçon ! Il était donc son oncle… Il était l’oncle de la jeune fille… Quand il lui annonça cela, c’était comme un choque. Pourquoi est ce que cela lui avait fait l’effet d’un choque ? Pourquoi ?
Bref, alors qu’elle essayait de cacher son effet de surprise, elle allait essayer d’en savoir plus sur ce domaine.


Oncle et nièce…

Elle parla tellement bas que personne entendu ce qu’elle avait dit. Plus ils parlèrent, plus elle se demandait vraiment si c’était le cas mais bon, il ne fallait pas trop faire croire qu’elle ne croyait rien à leurs histoires, vu l’aura puissante qu’avait le soit dis en « oncle ».

Vous aviez dit que vous étiez un ancien ninja… pardonnez-moi d’insister mais de quel village aviez-vous appartenu ? Tout le monde se méfie des touristes en ce moment…

Tandis qu’elle allait continuer son discourt, elle entendit et vu la hache que la jeune fille portait tombé. Dès ce moment, elle comprit qui elle était réellement et que ces deux personnes lui avaient menti. Mais bon, elle montra à personne qu’elle avait deviné ! La jeune fille était bien la jeune tueuse qui avait pour nom : Préséa. Cette jeune fille qui avait massacré des centaines de villageois, juste pour son plaisir.
Mais bon, elle fit comme si elle était très impressionnée par l’immense hache qu’elle portait et elle fit aussi semblant de croire qu’elle avait cru l’excuse de la demoiselle. Malheureusement, vu que le garçon avait menti pour elle, elle devait faire attention. Avoir un ennemi avec une telle aura… Il fallait qu’elle réfléchisse bien et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-rendan.forumsactifs.com/index.htm
Uchiha Eikichi
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Âge RPG : 25 ans
Village/Organisation : Déserteur de Konoha
Clan : Uchiha
Date d'inscription : 05/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Ven 24 Aoû - 14:44

On pouvait lire sur le visage du Kazekage sa crainte malgré qu’elle essayait de rester naturel.
Quant à Préséa, elle se débrouilla sans trop de problèmes en répondant convenablement au plan de Eikichi.
Tout semblait pouvoir réussir, tout avait l’air d’être parfait, les ennuis auraient put être écartés…
C’est alors que le Kazekage lui posa une question assez embarrassante.
S’il lui disait humblement son ancien village, elle pourrait peut être faire certaines recherches et tomber sur des informations qui ne devraient pas être révélés.
Mais qu’importe, un village ne reste qu’un village, dont il y vie des milliers voir des millions d’habitants.
Ce n’était qu’une simple information sur lui, une information tout à fait banal.
Et pourtant… Il serait bien plus prudent de mentir mais le mensonge n’était pas une très bonne tactique pour notre jeune Uchiha.
Mieux valait utiliser la ruse ! Sans trop réveiller les soupçons.
Dire simplement Konoha, mais tout en ayant l’air apaiser et malheureux.
Un bon comédien serte, mais sa tristesse n’était point comédie.
Quitter un si beau village et vivre dans la souffrance… Il est pourtant encore bel et bien là, vivant, debout et essayant de vivre au jour le jour sans savoir ce que l’avenir lui réservait encore.


« Et bien… Je viens de Konoha no Kuni… Un village tout à fait pittoresque, splendide, aux cerisiers en fleures… Ces pétales scintillants… Cette verdure… Un village qui apaise bien des âmes. »

Eikichi prit un air plutôt triste, c’était comme si dire simplement le nom de son village et certains caractéristiques le rendait malade à tel point qu’il baissa les yeux pour regarder son verre totalement vide.
Il reprit frénétiquement un air énigmatique et énergique avant de regarder avec un air joyeux le jeune Kazekage mais malheureusement son air joyeux devint ambigu.
Le bruit de quelque chose de lourd venait soudainement tinter à ses oreilles… Il ne savait pas trop ce que c’était pour le moment mais le Kazekage semblait, elle, savoir ce que c’était et d’où cela provenait.
C’était derrière Eikichi… Sans doute Préséa qui avait fait tomber quelque chose, mais ce quelque chose attira bien trop l’attention...
Le jeune Uchiha se retourna en fixant le visage de Préséa qui elle devait sans doute être mal à l’aise.


-Désolé, j'ai trouvé cet hache dans le désert alors je l'ai prit avec moi...

Préséa sourit alors à Eikichi comme si de rien n’était, cependant…
Notre jeune Uchiha remarqua bien tard ce que la jeune fille avait fait tomber.
Cette hache… Cette arme si diabolique soit-elle, si malfaisant, si tranchant, si meurtrière…
Eikichi se souvenu alors de Préséa, du moins, il en avait entendu seulement parler puisque lorsque Préséa avait commencée ses meurtres, Eikichi était encore enfermé dans ce palais qu’il lui servait de prison et de lieu de méditation…
Seulement, le mois d’après il disparut du palais qui fut détruit totalement mais là c’est une autre histoire.
Voici donc la hache de la fameuse Préséa Fujibayashi, elle était scintillante et tout à fait extraordinaire.
Il est rare de voir des haches telles que celle ci, elle était unique et était pour certaines personnes, l’objet de convoitise.
Mais malheureusement, pour l’arracher de Préséa il fallait vraiment être fou ou alors bien sur de soit.
Cette hache provoque néanmoins d’énormes dégâts, il serait rare de voir des personnes essayaient d’attaquer une jeune fille avec une telle arme, surtout si celle ci la maîtrise à la perfection…
Eikichi regarda encore une fois le visage de Préséa avec un air surpris et rassurant à la foi.
Il savait qu’ils pourraient tous les deux s’en sortir mais se serait malheureusement par la force, ce qu’Eikichi aurait préféré éviter.
Il se tourna alors vers Temari qui avait l’air d’être impressionnée
.

« Il est vrai que voir une arme de la sorte est rare… Cependant, d’après mon expérience, je peux dire que cette arme n'est pas vraiment faite pour une jeune fille de son âge… Mais que voulez-vous… Les caprices de jeune fille sont difficiles à contrôler, surtout pour moi… Au moins, sa lui fera un petit souvenir ou un cadeau que j’aurais put lui faire même si j’aurais préféré autre chose… C’est bien trop glauque et dangereux… Mais dites-moi, Kazekage-sama… Pourquoi vous intéressez-vous autant à des personnes telles que nous ? Alors qu’il y a des centaines de voyageurs, voir plus… Il est vrai qu’on fait bonne impression et que pour ce faire remarquer c’est pas simple mais… cela n’empêche pas de voir le Kazekage de prés et nous questionner pour avoir des informations à notre sujet… Auriez-vous des soupçons à notre égard ? Serions-nous, pour vous, des personnes mal intentionnées ? »

Malgré ce petit imprévu, Eikichi essayait tant bien que mal de continuer sur sa lancer.
C’était serte fichue d’avance mais il fallait rester sur ses gardes et continuer comme si de rien n’était.
Eikichi avait du mal à placer autant de mots, lui qui ne parlait quasiment plus depuis la mort de sa bien aimée.
C’était comme s’il retrouvait peut à peut la parole mais ce n’était que pour mentir ou pour essayer de se sortir d’un mauvais pas…
Prudence, ils allaient surment devoir sortir du village avec du sang sur les mains et espérons que se ne soit pas celui du Kazekage…


(Pas taper ! Gentil ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préséa
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 25
Âge RPG : 14 ans
Village/Organisation : déserteur solitaire
Clan : //
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Ven 24 Aoû - 16:44

Préséa ne dit rien, comme à son habitude. Elle connaissait très bien les rumeurs qui courrrait sur elle, comme quoi elle aurait sauvageument assasiné tous les memebres de son village par un simple coup de tête mais bien sur, elle était fause.
La famille de Préséa avait comploté contre Suna malgré le faite que Préséa n'était pas du tout daccord avec leurs projet. Un soir elle les avaient tous retrouver mort et avait décidé de ce venger en tuant les villageois qui avait tué son unique famille. Bien sur, Préséa s'avait que les bébés et les femmes enceinte n'y était pour rien mais elle les avait quand même tué car ils se seraient retrouvé seul et Préséa s'avait qu'être seul était plus dur que de voir sa mort. Enfin c'était son avis. Cette nuit là, elle avait épargné un enfant mais elle n'en avait plus jamais entendut parlé.


-Tu n'écoute pas entre les lignes mon oncle, les gens se méfie des touristes. Ces normal que le Kazekage les protèges. C'est un honneur qu'être protégé par un être aussi puissant.....Nous devrions partir avant que tu finise ivre mort tu ne crois pas ?

Bien sur, Préséa ne penssait même pas un mot de ce qu'elle disait. Elle repensait à ce que Eikichi avait dit sur son arme. "Glauque" et "Dangeureu" c'était exactement ce que lui disait son père le jour où Préséa l'avait forgé. Lui qui pensait qu'elle ferais un petit katana comme il lui avait appris à les faire....
Le plus impréssionnant était de voire Préséa se battre. Très peu de gens peuvent se venté de l'avoir vut se battre, ils le déffinicé comme une boule noir et rose qui, au moindre contact avec quelqu'un lui coupait la tête.
La quantité de chakra qu'elle mettait dans les bras et les mains était supérieure à presque tous les ninjas ce qui créé cet éffet d'optique mais ce que les gens ne voyait pas c'était que du sable portait Préséa pour augmentait sa vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiha Eikichi
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Âge RPG : 25 ans
Village/Organisation : Déserteur de Konoha
Clan : Uchiha
Date d'inscription : 05/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Mar 28 Aoû - 14:04

Préséa savait bien y faire, faire croire qu’il était à moitié saoul était une bonne idée.
Cependant, il fallait craindre si le kazekage allait les croire ou non.
C’était un moyen de partir sans chercher les ennuis.
Eikichi soupira alors tout en hochant la tête.
Surment pour jouer encore la comédie et faire celui qui préfère boire qu’autre chose.
Il est normal pour un ninja qui ne peut plus combattre de plonger sa peine dans l’alcool.
Eikichi, lui, c’était pour plonger une autre peine mais cela date d’il y a quelques années dont notre jeune Uchiha n’a sut s’en remettre.
Se relevant avec maladresse puisqu’il fit tomber la bouteille qu’il rattrapa de peux et la reposa soigneusement sur le comptoir, il paya les frais puis prit son sac qu’il cachait depuis le début à ses pieds puis se tourna vers Préséa avec un air triste et… avec une expression moderne : La tête dans l’cul !


« Tu as sans doute raison… De toute manière on a plus rien à faire dans ce bar… Boire un coup après une longue marche dans le désert y a rien de tel pour se revigorer. Bon, passe les devants je te pris… Je connais pas aussi bien le village que toi… héhé… »

Le petit rire, le petit sourire plaisantin, cet air de sympathie… Tout était pour se sortir de ce mauvais pas.
Si on pouvait appeler sa comme ça, c’était seulement un moment où il fallait jouer la comédie pour ne pas chercher les ennuis.
Surtout quand le Kazekage traîne dans les parages.
Il se tourna cette fois vers la jeune fille qui se trouvait derrière lui et qui n’était autre que le Kazekage.
Si jeune et déjà au plus haut rang de la monarchie du village.
Comme quoi, il y a des jeunes qui sont bien plus fort qu’ils n’y paraient.


« Merci de votre hospitalité, ce fut un honneur de vous avoir rencontrer… Kazekage-sama… Nous aurons sans nul doute la chance de se revoir… Mais étant en donner les circonstances dans lequel je me trouve, je pense que se ne sera pas de si tôt… La vie d’un ninja n’est pas toujours facile ni plaisant… Il y a des hauts et des bas mais faut faire avec… Mais bon… Merci pour cette charmante compagnie et que la joie vous accompagne… »

Il la salua avec respect et avec tout son aimabilité, puis se tourna lentement en direction de la sortie et dit alors d’une voix basse « Allons-y Préséa ! »
Il se dirigea alors vers la sortie sans se soucier de ce qu’il pouvait l’attendre, aussi bien ici qu’à l’extérieur.
Mais sa méfiance était plus qu’imposante, il était aussi bien capable d’aider cette jeune fille que de se sortir d’un mauvais pas.
Plus il marchait, plus il sentait qu’il allait se tramait quelque chose…
Le Kazekage allait les laisser partir ? A t-elle prévue des gardes à leur sortie ?
Eikichi s’attendait à tout, s’il devait affronter qui que se soit, il ne pourrait plus cacher sa couverture…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabaku no Temari
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 26
Âge RPG : 16 ans
Village/Organisation : Suna no Satô
Clan : aucun
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Mar 28 Aoû - 16:36

Buvant un autre verre de saké, la jeune KazeKage savait bien qu’il n’était pas de la même famille mais bon, il fallait quand même continuer de jouer la comédie jusqu’à ce qu’elle puisse être seule à seule avec la « nièce », cela n’allait pas être une chose très simple à faire.
Dehors, le vent commençait un peu à se lever. On pouvait le voir grâce aux sables qui commençaient à gêner les piétons. Quand elle eut finit de boire, elle entendue la réponse du ninja. Il était donc de Konoha. Mais pourquoi un ancien ninja de Konoha venait faire ici ? A entendre ce que l’ancien shinobi disait, il semblait aimer mais aussi, détestait ce village en même… Très bizarre cela.


Un village tout à fait pittoresque ? D’après ce que j’ai vu de Konoha, c’est un village loin d’être pittoresque mais bon, chacun son point de vue, hein ?

Mais en disant cela, elle remarqua qu’il avait comme un énorme pincement de cœur… Elle préféra ne plus aborder ce sujet, à contre-cœur. A ce moment là, la hache de la demoiselle venait de tombé par terre. Quand elle la vit, elle devina tous ! Pourquoi tout le monde était apeuré… Pourquoi elle ne voulait pas montrer son bandeau… Tout devenu clair mais bon, il ne fallait pas qu’ils sachent qu’elle le savait donc elle vit « comme surprise ». En même temps, l’homme essaya de changer de sujet mais bon, comme la dernière fois avec Préséa, il était bien difficile de faire cela avec Temari. Quand il lui dit :

« Il est vrai que voir une arme de la sorte est rare… Cependant, d’après mon expérience, je peux dire que cette arme n'est pas vraiment faite pour une jeune fille de son âge… Mais que voulez-vous… Les caprices de jeune fille sont difficiles à contrôler, surtout pour moi… Au moins, sa lui fera un petit souvenir ou un cadeau que j’aurais put lui faire même si j’aurais préféré autre chose… C’est bien trop glauque et dangereux… Mais dites-moi, Kazekage-Sama… Pourquoi vous intéressez-vous autant à des personnes telles que nous ? Alors qu’il y a des centaines de voyageurs, voir plus… Il est vrai qu’on fait bonne impression et que pour ce faire remarquer c’est pas simple mais… cela n’empêche pas de voir le Kazekage de prés et nous questionner pour avoir des informations à notre sujet… Auriez-vous des soupçons à notre égard ? Serions-nous, pour vous, des personnes mal intentionnées ? »

Elle avait toujours le regard sur la jeune fille et en même temps, elle répondit à Eikichi.


Oui… Il est très rare devoir ce genre d’arme. Cela peut être un avantage mais un inconvénient aussi. On peut reconnaître facilement.

Après d’avoir dit sa, elle tourna sa tête vers Eikichi, il était très impoli de ne pas regarder la personne qui venait de vous parlez.

C’est sur. Elle doit être bien trop lourde à porter et trop dangereuse pour une jeune fille de son âge…

Avant qu’elle puisse réponde à la seconde partit de la réplique de cet homme, la demoiselle lui coupa la parole. Dans ses paroles, elle disait la vérité mais bon, faisons comme-ci elle avait dit qu’une partit de ses raisons ^^.

Oui et non… Même si je suis chargé de protégé le village, c’était un pur hasard que je me retrouve dans ce bar aujourd’hui. Généralement, je dois m’occuper des papiers mais je me suis avancé pendant la nuit. Et pis, ça me faisait plaisir de connaître de nouvelle tête surtout des anciens de Suna.

En disant la dernière phrase, elle regarda la demoiselle… Comme-ci elle voulait lui faire passer un petit message. Alors qu’ils finissaient de boire la bouteille de saké, elle entendit les remerciements du garçon. Elle lui fit un signe de la tête en même temps que de boire son verre. Elle trouvait sa dommage qu’ils partent aussi tôt, surtout qu’elle n’avait pas finit de parler avec eux… Enfin de parler des vrais choses.

Vous partez déjà ? Quel dommage, il y a tellement de nouvelle chose à voir à Suna, mais bon, comme vous le dites… La vie d’un ninja est très dure et que c’est rare de voir les même personnes. Donc, c’est pour sa que je vous propose de visiter un peu, a moins que vous êtes en retard à ce point ?

Voyant qu’ils commençaient à se lever, elle s’approcha des deux touristes et elle demanda à Eikichi.

Excusez-moi, puis-je m’entretenir seule avec votre nièce ? Ne vous inquiétez pas, je vous la rend dans pas longtemps à moins qu’il y ait des imprévu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-rendan.forumsactifs.com/index.htm
Préséa
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 25
Âge RPG : 14 ans
Village/Organisation : déserteur solitaire
Clan : //
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Mar 28 Aoû - 18:12

Préséa avait l'habitude d'écouter les gens sans répondre même si il lui poser une question.
Devoir ce fire passer pour une jeune fille pleine de vie qui adorer son oncle la répugner au plus haut point mais leur petite mascarade avait l'airde porter ces fruits.
Pour Préséa, tant que le Kazekage n'avait pas sortit son éventail géant, tout allait bien.
Quand Temari fit des remarque sur la hache de Préséa, elle comprit tout de suite qu'elle était demasqué mais ce qui la tourmenter c'était Eikichi.
Après tout, il n'avait rien fait pour ce retrouver dans cette situation et avait surement d'autre chose à faire.


-Je ne suis pas d'accord avec vous, si la concentration de chakra est suffisante, la hache peut être bien plus utile que de vulgaire katana.

Même si son commentaire avait été en partit ignorer, Préséa avait juger bon de défendre son arme favorite qui attiré les envieux à la recherche de gloire ou d'un objet unique ayant un lourd passé.
Préséa se leva et suivit de pres son "oncle". Quand elle voulut rajouter un commentaire, Temari demanda à Eikichi un entretien privée avec Préséa. Là elle était cuite mais le Kazekage n'était pas asser fou pour s'attaquer à Préséa en plein milieu d'un bar car quand deux combattant de Suna s'affronte, tout dans un rayon de 300 mètre et forcément ensevelit sous du sable.


-Bien sur...Attent moi dehors...J'en est pour 5 minutes.

Découvert, Préséa pouvait reprendre son petit caractère habituel, un regard froid et lourd, perçant comme le sharingan mais tout en gardant le petit grain de malice qu'on peut voir dans le regard d'un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabaku no Temari
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 26
Âge RPG : 16 ans
Village/Organisation : Suna no Satô
Clan : aucun
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Jeu 30 Aoû - 20:48

[ Désoler Eikichi ^^" ]

Venant juste de demander à l’oncle de la jeune fille si Temari pouvait lui parler en privée. Elle fut surprise quand celle-ci accepta sans rien dire… Est ce qu’elle mijotait quelques choses ? Ne sachant pas quoi pensé, elle s’avança vers la jeune fille. De là où elle était, on pouvait voir ce qui se passait dehors… Elle ne savait pas pourquoi, mais dès qu’elle vit la vitre du bar se fissurer un peu, elle se demandait comment est ce que la rencontre allait se finir.

Merci d’accepté, je pensais pas que vous alliez accepté. Passez devant, je dois prendre un truc avant de sortir.

Souriant à la demoiselle, elle la laissait une petite distance quand d’un coup, la jeune KazeKage sortit son énorme éventail. Marchant vers la sortit, elle regarda dehors. Le vent c’était un peu levé, c’était rare de voir cela à Suna. Est ce que c’était un présage ? Elle pensait que non mais bon, elle n’en était pas très sur.
Avec son éventail dans ses mains, elle sortit avec la jeune fille. Le moment de vérité était arrivée…


* Espérons que tous cela va se passé bien… u_u *

Maintenant dehors, elle voulu être franche et direct avec elle, il y avait tellement de boulot encore à faire dans la tour qu’elle n’avait pas de temps à perdre.

Tu sais, tu peux enlever ta capuche, tu as du avoir chaud, Préséa-san…

Regardant la jeune femme avec des yeux froids, elle ne savait du tous comment les choses allaient se dérouler. Mais bon, elle avait déjà sortit son éventail… Juste au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-rendan.forumsactifs.com/index.htm
Préséa
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 25
Âge RPG : 14 ans
Village/Organisation : déserteur solitaire
Clan : //
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Ven 31 Aoû - 11:23

Préséa regarda aussi la vitre qui c'atait fissurer mais ces pensée était tout autre. Dans son cas, Présa voulait donner un grand coup de pied pour que la vitre casse pour de bon.
La jeune fille attendit que Temari sorte son énorme eventail pour sortir. Un leger vent c'était levé entrainant avec lui de nombreux grains de sable.


-Je n'es pas envie de me retrouver avec du sable dans les yeux et les cheveux...

Et c'est ainsi que Préséa garda sa capuche qui cachait presque tout son visage. Une seule chose occuper l'esprit de Préséa maintenant qu'elle et la kazekage était face à face. Qu'allait t'il ce passé ?

-Bon, fait vite j'ai pas l'intention de rester glander ici très longtemps...

Préséa avait volontairement laissé sa hache attaché dans son dos pour prouver qu'elle n'avait pas l'intention de lui foncer dessus comme une bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiha Eikichi
Deserteurs
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Âge RPG : 25 ans
Village/Organisation : Déserteur de Konoha
Clan : Uchiha
Date d'inscription : 05/08/2007

Fiche Technique
Techniques:
Objets:

MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   Sam 8 Sep - 22:48

Marchant d’un pas lent et méfiant, il s’attendait à ce qu’on s’interpose.
Seulement ce ne fut pas pour lui qu’on l’arrêta.
Non ! Préséa était la cible du Kazekage.
Que lui voulait-elle ? Avait-elle compris qui elle était ?
Eikichi eu un regard soudain en direction de Préséa, il s’inquiétait pour elle.
Pourquoi ? Ce n’était qu’une jeune fille qu’il ne connaissait que depuis peu et pourtant…
S’attaquer à des enfants était pour lui quelque chose d’impensable, de cruel et de folie.
Il voulait sans doute protéger cette jeune demoiselle qui avait fait serte des tords à ce village mais qui paraissait tout de même si jeune.
Lorsqu’il regardait Préséa, il avait un air inquiet mais aussi méfiant.
La laissera t-il partir ? Etait-elle en danger ?
Il ne pouvait pas la laisser dans le pétrin, ce n’était pas digne du jeune Uchiha qu’il était.
Tournant son visage en direction de Temari, il la regarda de son air habituel, un air sérieux et triste à la fois.
La regardant droit dans les yeux, il se demandait ce qui pouvait être la meilleure réponse à sa demande.
Ce fut rapide mais il n’eut malheureusement pas le temps.


« Et bien je… »

-Bien sur...Attent moi dehors...J'en est pour 5 minutes.

Préséa s’empressa de répondre, sans doute qu’elle n’avait pas entendu le début de sa phrase.
Mais qu’importe, elle avait choisi d'elle-même, c’est ce qu’Eikichi aurait demandé : Et bien je ne suis pas contre mais… ce n’est pas à moi qu’il faut le demander… Elle peut décider par elle-même.
Mais il n’eut pas à le dire, Préséa avait bien fait.
Eikichi ne répondit pas et fit comme si de rien n’était et alla dehors, adosser contre un mur en attendant de voir ce qui allait arriver.
Il faisait dos au Bar et donc ne voyait rien, mais d’une certaine façon, il sortit un parchemin délicatement.
Regardant tout d’abord si personne ne le surveillé, il débuta son plan tout en attendant le bon moment pour faire ce qu’il a à faire si cela était nécessaire.


(Voilà le post tant attendu ><)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Bar [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bar [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akatsuki Destiny :: Pays & Villages :: Suna no Kuni :: Place Publique-
Sauter vers: